CPRK C.M GOMBE MP VS COLONEL MUHIYA THEOPHILE TOTO ET CONSORTS POURSUIVIS POUR NON DENONCIATION D E PROJETS OU D’ACTES DE TRAHISON D’ESPIONNAGE OU AUTRES ACTIVITE DE NATURE A NUIRE EN DEFENSE NATIONALE (Prononcé)

Date:

La cour militaire de Kinshasa de Kinshasa Gombe réuni en audience foraine à la prison centrale de MAKALA, a rendu son jugement dans l’affaire qui oppose l’auditeur militaire supérieur au colonel MUHIYA Théophile TOTO et le colonel KAYUMBA Philippe. Ils sont poursuivis pour non dénonciation des projets ou d’actes de trahison, d’espionnage et autre activité de nature à nuire à la défense nationale.

Les faits remontent au mois de Janvier 2021

Selon l’auditeur militaire supérieur, les prévenus auraient eu connaissance des projets de nature à nuire  à la sureté intérieure qu’auraient planifié le général John NUMBI dans le cadre de la milice BAKATA KATANGA en vue d’attaquer les sites militaires dans la ville de LUBUMBASHI et n’en avoir pas fait les déclarations aux autorités administratives militaires ou judiciaires. Lors de son audition comme témoin dans cette affaire, le commissaire MIGABO KIENZ Jacques aurait reconnu le colonel KAYUMBA Philippe, comme celui qui aurait des contacts réguliers avec le général John NUMBI dans la milice des BAKATA KATANGA, lors de son séjour à Lubumbashi. Au sujet du colonel MUHIYA Théophile, le témoin a affirmé ne l’avoir vu qu’à l’état-major région militaire. Le colonel KAYUMBA Philippe aurait obtenu une liberté provisoire.

Pour sa défense, le colonel MUHIYA Théophile a affirmé n’avoir pas été au courant d’actes tendant à nuire à la sureté intérieure de l’état

La cour militaire dit l’action publique mue par le ministère public, recevable mais non fondée, dit non établi en fait comme en droit la prévention de non dénonciation des projets ou d’actes d’atteinte à la sureté intérieure de l’état mis à charge du prévenu MUHIYA Théophile, l’en acquitte et ordonne sa libération.

S. MALABA & D. MULUMBA