CPRK TGI GOMBE MP ET PC XAVIER BADEREKUGUMA ET CSRTS VS TSHIMUANGA KALUILA ET CSRTS POURSUIVIS POUR ASSASSINAT

Date:

Le ministère public et la partie civile Xavier BADEREKUGUMA poursuivent MUHIGIRI CHANGWA Guy, MUTE IWALA Héritier, MULIMIRO LUSUMBA MBUSA, KASONGO MUNYAPALA Mohamed Ahmed et TSHIMUANGA KALUILA Freddy au tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe réunit en audience foraine à la prison centrale de MAKALA pour complicité d’assassinat Patrick MUSHAMUKA BUHENDWA, Directeur général de NEW SOTEM, une société de construction.

Les faits remontent au 1er Mai 2022

Selon les avocats de la partie civile, le prévenu MUHIGIRI se serait rendu au restaurant Olive verte à bord d’un véhicule de marque Toyota Harrier noir accompagné d’un autre véhicule de marque Suzuki vers 18h30 à 21h30 sans qu’aucun passager ne descende du véhicule avant qu’un autre véhicule de marque Hummer Jaune appartenant au prévenu MUTE IWALA Héritier ne vienne les remplacer. La victime Patrick MUSHAMUKA BUHENDWA, Directeur général de NEW SOTEM serait arrivée sur les lieux aux environs de 22h. La victime et les prévenus auraient quitté le restaurant aux environs de 23h. Selon les avocats de la partie civile, le prévenu MUTE Héritier qui serait venu avec sa compagne remontera dans le véhicule Hummer de couleur jaune et le prévenu MUHIGIRI CHANGWA Guy aurait accompagné la victime jusque dans son véhicule garé devant le super marché Regal et aurait passé 20 minutes avec Patrick MUSHAMUKA BUHENDWA, Directeur général de NEW SOTEM. Son corps aurait été déposé à la morgue de la clinique Ngaliema aux environs de 1h du matin

Les avocats du prévenu MUHIGIRI CHANGWA Guy sollicite un renvoi à 3 semaines pour compulser les dossiers. Une requête que n’approuve pas les avocats conseils du prévenu MULIMIRO LUSUMBA MBUSA qui soutient que les parties ont eu suffisamment de temps pour compulser le dossier. Les avocats du prévenu MULIMIRO demandent au tribunal d’instruire.

Un débat s’engage ensuite entre les avocats de la partie civile et le tribunal sur le fait que certaines parties prévenues aient renoncer à la lecture des procès-verbaux de constat. Les conseils de la partie civile demandent au tribunal si l’on peut transiger des exigences de l’article 71 du code de procédure pénale ? Le tribunal demande aux conseils des parties civiles de répondre à la question de la remise sollicitée par les conseils du prévenu MUHIGIRI.

Le tribunal demande au prévenu MUHIGIRI CHANGWA Guy, en liberté provisoire, les raisons de son interpellation. Celui-ci affirme avoir été arrêté pour complicité de meurtre de Patrick MUSHAMUKA BUHENDWA. Le prévenu soutient s’être retrouvé au restaurant Olive verte avec la victime pour la présentation d’un projet.

Le tribunal demande au prévenu MUTE IWALA Héritier dans quelle circonstance a-t-il rencontré la victime. Celui-ci affirme que c’est le prévenu MUHIGIRI CHANGWA Guy qui l’aurait présenté à la victime pour une proposition de projet. Il soutient que c’est le prévenu MUHIGIRI CHANGWA Guy qui l’avait informé du décès de la victime Patrick MUSHAMUKA BUHENDWA, Directeur général de NEW SOTEM, le 2 Mai dans l’avant-midi.

Le tribunal demande ensuite au prévenu MULIMIRO LUSUMBA MBUSA, la nature de sa relation avec la victime. Celui-ci affirme que Patrick MUSHAMUKA BUHENDWA fut un ami. La victime serait passé chez lui le 1er Mai 2022 à une heure tardive.

Le tribunal demande au prévenu TSHIMUANGA KALUILA Freddy quelle est sa relation avec les autres prévenus et s’il connaissait la victime. Celui-ci affirme ne pas connaitre la victime, il soutient qu’il avait solliciter l’aide du prévenu KASONGO MUNYAPALA Mohamed Ahmed parce qu’il avait des difficultés pour son logement.

Le tribunal demande au prévenu KASONGO MUNYAPALA Mohamed Ahmed sa version des faits. Le prévenu affirme qu’il aurait aperçu le véhicule de la victime garé sur une rue à Macampagne. Il se serait approché et découvert le corps ensanglanté de Patrick MUSHAMUKA BUHENDWA. Le prévenu l’aurait conduit à la clinique NGALIEMA.

Selon les avocats de la partie prévenue prévenu MULIMIRO LUSUMBA MBUSA, la meme affaire serait débattu dans une autre chambre du TGI Gombe ou l’ex épouse de la victime est poursuivie pour assassinat. Ils sollicitent du tribunal la jonction des deux affaires.

Après avoir entendu la partie civile et toutes les parties prévenues, le tribunal renvoie l’affaire pour la poursuite de l’instruction.

S. MALABA & D. MULUMBA