HCM MP VS GEN MAGISTRAT BASELEBA BIN MATETO JEAN MOTIF TENTATIVE D’EVASION DE DETENUS

Date:

L’Auditeur général près la haute cour militaire poursuit l’ancien major de la garde républicaine chargé de renseignement, actuellement général de brigade dans les FARDC BASELEBA BIN MATETO Jean pour tentative d’évasion des détenus.

Les faits remontent au mois de Juin 2022

Selon le ministère public, le prévenu aurait tenté d’introduire des armes à la prison militaire de Ndolo. Selon l’auditeur général, le général de brigade BASELEBA BIN MATEO aurait dissimulé dans un sac sous les livres, une arme AK numéro 11 229 avec un chargeur contenant 14 munitions, une arme GP marque GERICO numéro 941 avec un chargeur contenant 14 munitions, une Motorola de marque TAHITA et des matraques électriques, faisant passer pour des effets personnels du policier Christian NGOY KENGA KENGA, condamné à mort dans le dossier du double meurtre du défenseur des droits de l’homme Floribert CHEBEYA et de son chauffeur Fidèle BAZANA. Selon l’accusateur, le colonel MANGA BAKAFWA BONDO Flory, directeur de la prison de Ndolo, aurait insisté pour vérifier le contenu desdits sacs avant que le prévenu ne les remettre au détenus Christian NGOY KENGA.

A l’audience précédente, la haute cour avait rejeté la demande de liberté provisoire ainsi que la demande d’audience auprès du chef du chef de l’état formulées par la partie prévenue le général de brigade BASELEBA BIN MATETO. La haute cour avait également entendu le témoin colonel MANGA BAKAFWA BONDO Flory, commandant de la prison de Ndolo.

A l’audience du jour, la haute cour demande au greffier de donner lecture de la requête en récusation des juges. Le général de brigade BASELEBA BIN MATETO Jean récuse la composition qui statue sur l’affaire qui l’oppose à l’auditeur général militaire pour l’infraction de tentative d’évasion des détenus.

La haute cour militaire sursoit à l’instruction de la cause en attendant qu’une autre composition examine ladite récusation

La haute cour ordonne la surséance de la présente cause

S. MALABA & S. MBONGO