TRITRAV GOMBE NGALULA LYDIE VS LA SOCIETE MC TELECOM SARL MOTIF RESILIATION ABUSIVE DU CONTRAT DE TRAVAIL

Date:

NGALULA LYDIE poursuit la société MC TELECOM SARL pour résiliation abusive du contrat de travail.

Des faits remontent au mois de  juillet 2018.

Les avocats de la partie demanderesse soutiennent que NGALULA LYDIE serait employée de la société MC TELECOM SARL depuis plus de 6 ans, au mois de juillet 2018, cette dernière serait approchée par son employeur qui l’aurait donné un congé de 2 mois pour des raisons techniques. Ils confirment que 4 mois après, NGALULA LYDIE aurait contacté son entreprise afin de reprendre le travail et le paiement de ses arriérés sans succès. LA demanderesse aurait saisie l’inspecteur du travail pour le paiement de ses arriérés, l’obtention de l’attestation de fin de service et le dommage et intérêt pour rupture abusive du contrat de travail à tort de l’employeur.

A l’audience du jour les avocats de la partie demanderesse sollicitent au tribunal de dire recevable et fondé la présente cause ; de constaté la faute lourde dans le chef de l’employeur ; de condamner au paiement des arriérés de rémunération cumulé pendante la période de congé et de le condamner au paiement de décompte final calculé par l’inspecteur du travail et le dommages et intérêt.

Les avocats de la partie défenderesse sollicitent au tribunal de déclarer irrecevable la présente action pour prescription ; de déclarer la présente action irrecevable en vertu du jugement rendu par le même tribunal en date du 07 juillet 2022 ; de rejeter tous les moyens soulevés par la partie demanderesse au sujet de la prescription.

Après avoir entendu toutes les parties le tribunal clos le débat et communique le dossier au ministère public pour son avis écrit dans le délai de la loi

BRUNELLE MINGWENE – G. MASSAMBA