TRIPAIX NGALIEMA : LIYANZA MAMITSHIO Vs PEMBA VICTORIA

Date:

La citante LIYANZA Mamitsho assigne au Tribunal de Paix Ngaliema la citée PEMBA Victoria pour coups et blessures simples.

Des faits qui remontent au mois de Juin 2021.

La citante soutient que la citée lui aurait renversé une marmite en pleine cuisson. Ce qui aurait entrainé des brulures graves sur sa peau.

Les avocats de la citante sollicitent le tribunal à requalifier les faits compte tenu de leur gravité.

Selon les avocats de la citée, LIYANZA Mamitsho aurait amené son mari qui était malade à l’église plutôt que dans un centre de santé, pour son rétablissement.

Le prêtre de l’église aurait rassuré LIYANZA Mamitsho la guérison et la délivrance de son mari moyennant une somme de 300 Dollars américains.

LIYANZA Mamitsho faute de moyens, aurait fait appel à la belle-famille pour un soutien financier en vue de rendre possible la délivrance de son mari. Et lors de la séance de délivrance, le prêtre aurait dans sa prophétie qualifié de sorciers tous les membres de la belle-famille de LIYANZA Mamitsho, y compris la mère de la citée PEMBA Victoria.

La citée PEMBA Victoria se serait approchée pour questionner la femme de son oncle, celle-ci aurait soulevé la marmite en pleine cuisson pour tenter de renverser sur PEMBA Victoria. Cette dernière par légitime défense, aurait donné un coup de pied qui aurait retourné la marmite vers LIYANZA Mamitsho. Ce qui aurait causé de graves brulures par la suite.

Dans sa réplique, la citante LIYANZA Mamitsho conteste les faits et ses avocats insistent sur leur requalification.

Le ministère Public dans son avis, estime qu’il revient à la compétence du Tribunal d’examiner les faits et de se prononcer quant à leur requalification, déqualification ou disqualification.

Le Tribunal estime qu’il pourrait répondre aux préalables soulevés une fois qu’il aura pris connaissance des faits.

Après avoir entendu toutes les parties, le Tribunal renvoie la cause au 7 février pour audition des témoins.

Prisca TSHALA